Les cookies avec Mozilla-Firefox

categories:

Maudits cookies, parfois ! Attaquons-nous aux cookies et mettons-les au pas.

Évidemment, c'est facile avec Mozilla-Firefox ou avec SeaMonkey. «Everything's under control, Gromit!»

Vous avez bien dû entendre ces quelques mots prononcés par Wallace dans un des films d'animation qui mettent en scène ces deux figurines en pâte à modeler, le maître et son chien, et dans lesquels les paroles sont assez rares pour être retenues sans peine et répétées à l'envie.

Qu'est-ce que c'est, déjà, les cookies ?

Les cookies, appelés parfois «delicious delicacies», par dérision (cookies = sorte de biscuits) sont de petits fichiers de texte obscur qui s'installent à votre insu si vous ne paramétrez pas Firefox ; certains espionnent votre activité sur l'internet (cookies «traceurs») — rien à voir avec les crackers de Wallace.

Mozilla-Firefox (et SeaMonkey, bien sûr) peuvent arrêter les cookies indésirables de nombreux sites et leurs satellites.

Les sites marchands adorent placer des cookies mais certains de leurs cookies sont nécessaires lorsque vous faites des achats.

Se débrouiller avec les cookies avec Firefox (ou SeaMonkey)

En bon jargon, on dit «gérer» parce qu'on applique une traduction unique au mot anglais manage qui a plusieurs sens possibles. Il vaut mieux dire «contrôler».
Comment bloquer les cookies indélicats avec Firefox ou Seamonkey ?
Paramétrer les «Préférences». Cherchez ces préférences (ou options) dans les menus, le nom et l'emplacement variant selon les OS et les navigateurs. Puis allez dans «Vie privée» (un peu mélo, mais enfin c'est une bonne mise en garde).

Voici les paramètres qui devraient arrêter tous les cookies mais vous laisser la possibilité d'en accepter :

  • Cochez la case «Accepter les cookies...»
  • Choisissez «Demandez-moi à chaque fois» dans la liste déroulante en-dessous

Voici l'image de cette fenêtre :
Config

Vous trouverez la mise à jour des paramètres de l'onglet «Vie privée», avec une image, dans l'article suivant : Vie privée - Firefox 3.5.

Essai «spécial cookies»

Ce truc Firefox m'embête avec ses cookies, pouah !

Ce n'est pas Firefox qui vous inonde de cookies, ce sont les sites que vous visitez et leurs satellites. IE vous les cachait sans doute, en les récoltant sans broncher. IE, post version 5 peut être paramétré mais comme M$ est fait pour les non-initiés, prétendument, ces derniers n'iront jamais changer les paramètres bien enfouis qui, par défaut, acceptent tous les cookies — et il n'est pas sûr qu'IE6 arrête vraiment les cookies. Informez-vous sur IE7 ou autres.

Faites un essai «spécial cookies» (navigateur Firefox, c'est presque pareil dans SeaMonkey) :
Supprimez tous les cookies (boutons «Exceptions» et «Afficher les cookies») et supprimez tout ce qui est affiché («Supprimez tout»). C'est sans danger, un cookie revient toujours ou, selon les paramètres ci-dessus, vous propose de nouveau son aimable présence.

Allez ensuite sur un site de moteur de recherche (vous avez repéré le champ tout à droite dans la barre des icônes où vous pouvez taper un mot à chercher). Plusieurs moteurs de recherche sont disponibles même si un seul est affiché sous forme d'une petite icône (liste déroulante en cliquant juste sous l'icône à droite sur un minuscule triangle noir ; oui, la loupe est décidément un instrument indispensable). Dans SeaMonkey, on passe par le side-bar, (= «panneau latéral»).

Voilà, une petite fenêtre de dialogue surgit : «ce site veut placer un cookie». Eh oui, le moteur de recherche veut compter le nombre de visiteurs mais aussi peut-être récupérer des infos sur votre ordinateur et votre navigateur, et peut-être suivre votre navigation ultérieure. Peut-être pour vous envoyer des spams ou des pubs un de ces jours. Bref, un moteur de recherche n'a nul besoin de placer un cookie qui ne vous rend aucun service. Donc, cliquez sur le bouton «Interdire». Libérés !

popup d'alerte de cookie

Bing, nouvelle fenêtre…, le site veut placer un second cookie. Cette fois, en plus de l'interdire, cochez la case «Appliquer ce choix au site» ou quelque chose d'approchant et Firefox ou SeaMonkey interdiront tous les cookies venant de ce site, sans vous embêter davantage…

Sur un autre site (l'annuaire national pour ne pas le nommer mais ce n'est pas le seul site de ce genre), vous verrez surgir une fenêtre l'une après l'autre vous prévenant de l'arrivée de cookies : du site en question, mais aussi de sites extérieurs qui n'ont rien à voir avec votre modeste recherche du numéro de téléphone de Tante Irma. Refusez tout.

Il est assez instructif de consulter la liste des sites dont vous avez bloqué les cookies après quelques jours de navigation sur l'internet (pour les voir, allez dans «Vie privée» des «Préférences», cliquez sur «Exceptions»). Non, vous n'avez jamais visité ce genre de sites ; nul besoin de les connaître, ils voulaient s'inviter de manière invisible pour vous espionner tranquillement et vous envoyer à l'occasion une fenêtre popup évocatrice.

À quoi servent les cookies ?

Pourquoi ne pas les interdire systématiquement dans les «Préférences» ? Certains cookies sont inoffensifs et certains sont momentanément indispensables.

Cookies à refuser systématiquement

De nombreux cookies sont inutiles et souvent ne font que vous espionner. Ce sont tous les cookies qui viennent de sites dont voici les mots clés : ad, advert, pub, click, doubleclick, log, stats. Quand un site contient un de ces mots, refusez le cookie.

Cookies inoffensifs

Un site de logiciel libre peut vouloir placer un cookie qui ne fait que compter le nombre de visiteurs et de téléchargements. Vous pouvez autoriser le cookie pour la session (il disparaîtra quand vous aurez fermé Firefox).

Il faut vérifier que le cookie vient bien du site que vous visitez et pas d'un autre. Un site peut être hébergé chez un hébergeur qui envoie une fournée de cookies sans que l'auteur de ce site puisse rien faire (sinon déménager, ce qu'il devrait sans doute faire). Regardez l'adresse du site qui envoie le cookie et refusez le cookie s'il vient d'un site différent du site que vous visitez.

Rien ne vous oblige à autoriser un cookie même inoffensif — agissez selon votre humeur ou votre goût. Ce site Libre-Fan ne place aucun cookie indispensable sauf si vous voulez envoyer un commentaire.

Cookies obligatoires dans un contexte précis

Ils ne sont pas nécessairement inoffensifs, ce qui complique un peu les choses.

Exemple inoffensif : pour pouvoir rédiger ces pages ou corriger les fautes d'orthographe, je dois autoriser un cookies qui m'identifie comme webmestre dûment enregistrée avec login et mot de passe et qui enregistre mes préférences (langue, apparence de l'espace privé). Si je refuse les cookies, je reste inconnue au bataillon si l'on peut dire et la porte reste close.

Exemple typique, peut-être pas inoffensif: vous voulez voir combien de temps reste sur votre forfait-internet ; le site de votre FAI vous demande un cookie. Il faut l'autoriser (durant la session pour qu'il «expire» après fermeture de Firefox). Faites attention tout de même, n'autorisez que celui du FAI nécessaire pour que votre identité (login, mot de passe, ou autre) soit enregistrée et reconnue). Les sites des FAI envoient aussi des cookies inutiles venant de pages attenantes ou de sites extérieurs, souvent des cookies traceurs. Faites le tri.

Si vous avez bloqué un cookie obligatoire, vous vous en apercevrez vite: pas moyen d'accéder à la page qui vous intéresse. Firefox n'est pas en cause. Pas de panique :

  • Retour en arrière (pour quitter la page actuelle),
  • Ouvrez les «Préférences», Onglet «Vie privée» > «Exceptions»
  • Supprimez le site bloqué (ou tous, si la liste est longue et confuse).

Par précaution, videz le cache pour que le navigateur ne garde pas en mémoire votre échec précédent ; c'est juste sous la partie «cookies» : «Effacer mes traces». Repartez sur la page désirée et la fenêtre de demande de cookies devrait apparaître; cette fois, choisissez «Autoriser pour la session». Dans SeaMonkey, vous avez accès à la «gestion» (ouh) des cookies depuis le menu «Outils».

Comme il vaut mieux se méfier des cookies, même indispensables, de sites commerciaux ou du même genre (FAI, vente en ligne, banques ?), tout de suite après la visite d'un tel site, il est conseillé de supprimer le cookie qui est maintenant inutile et peut-être indiscret. Deux manières:

  • Menu «Outils» > «Effacer mes traces» > cochez seulement la case «Cookies» et validez.
  • Dans les «Préférences» > onglet «Vie privée», cliquez sur le bouton «Voir les cookies» et supprimez le site inutile.

La deuxième méthode est plus longue mais permet de ne pas supprimer tous les cookies. C'est préférable si vous êtes en train de rédiger une article sur votre site. Si vous supprimez tous les cookies il faudra vous reconnecter à votre site.

Il faudrait autrement passer du temps à lire les informations sur la «confidentialité» observée par le site en question pour déterminer la nature du cookie en question (bâillons en chœur!

Firefox vous offre quelques informations sur les cookies dans la boîte de dialogue des cookies qui surgit quand un site essaie de vous en imposer un.

Simplifier

Si les salves de cookies vous exaspèrent, vous pouvez accepter tous les cookies puis effacer vos traces lorsque vous fermez Firefox. Voici comment:

  • Allez dans «Préférences» > «Vie privée»
  • Cochez la case «Acceptez les cookies», si ce n'est fait
  • En dessous, pour «Gardez les cookies», choisissez «Jusqu'à la fermeture de Firefox»

Pour effacer ses traces automatiquement à la fermeture de Firefox :

  • Restez dans «Préférences» > «Vie privée»
  • Cochez la case «Toujours effacer mes traces...»
  • Cliquez sur le bouton «Paramètres»
  • Dans la nouvelle fenêtre cochez toutes les options sauf le premier «historique» qui est utile pour retrouver des pages que vous avez visitées et que vous voulez retrouver un jour.

Ainsi quand vous fermerez Firefox, les cookies seront effacés ainsi que le cache. Ces paramétrages sont pratiques dans un local où plusieurs personnes utilisent un ou plusieurs ordinateurs.

Conclusion

La première navigation avec Firefox ou SeaMonkey est pénible — tous ces cookies qui déferlent et qu'il faut arrêter. La prochaine navigation sera bien plus paisible si vous repassez par les mêmes sites et si vous avez bien lu cet article.

En revanche, côté popups, ah quel calme ! — pas un remou ! Voyez Les popups dans Firefox